Volet
En lumière - Avril et mai

Quatre films à ne pas manquer. À l’affiche pour un temps limité!

Chaque mois, En Lumière vous propose 4 films qui seront présentés pendant 4 semaines à des horaires variées et définies à l’avance, ce qui permettra plus de flexibilité pour les découvrir en salles.

Avec En Lumière, La Maison du Cinéma souhaite vous permettre d’avoir accès en salle à des films plus difficiles à trouver dans les circuits traditionnels et ainsi pousser son offre encore plus loin.

Ces films mis en lumière seront par leur forme ou leur fond des œuvres qui vous feront voir le cinéma autrement, et vous permettront d’élargir vos horizons et de vivre des expériences cinématographiques différentes sur grand écran.

Ce modèle de programmation morcelée s’inspire d’un grand nombre de cinémas indépendants qui l’utilisent dans le but d’offrir une programmation variée, souvent avec peu d’écrans. 

Cliquez ICI pour acheter vos billets.

Le bruit des moteurs

Comédie dramatique de Philippe Grégoire avec Robert Naylor, Tanja Bjork, Marie-Thérèse Fortin.

SYNOPSIS : Instructeur en armement au collège des Douanes canadiennes, Alexandre sauve la vie de l’une de ses étudiantes, avec qui il était en train de faire l’amour. Parce qu’il refuse les avances de son intimidante directrice, le jeune homme est temporairement renvoyé chez lui, avec mission de réfléchir sur ses comportements sexuels déviants. À Napierville, il retrouve sa mère, propriétaire de la piste d’accélération locale. Sur le site, il fait la connaissance d’Adalbjorg, une pilote islandaise de passage au Québec, à qui il fait découvrir les modestes attraits de la région. Dans les entrefaites, Alexandre reçoit la visite de deux policiers, qui le soupçonnent d’être l’auteur d’une série de croquis à caractère pornographique, qui ont été affichés sur les portes de l’église.

L’acte de la beauté

Documentaire de Nicolas Paquet.

SYNOPSIS : En 2004, au coeur des monts du Bic, dans le Bas-du-Fleuve, l’écrivain et philosophe Jean Bédard a mis sur pied, avec sa compagne Marie-Hélène Langlais, un prototype de ferme collective nommé “Sageterre”. Conçu dans l’espoir d’atténuer l’impact de la crise climatique, ce projet tentait de marier agriculture, éthique et communauté, de façon à cultiver à la fois la terre et les esprits. Dix ans plus tard, le projet est devenu une fiducie d’utilité sociale agricole (FUSA) – un statut qui protège en principe ses terres à perpétuité en les rendant insaisissables. Depuis, Bédard et sa compagne y ont été rejoints par d’autres cultivateurs oeuvrant à l’émergence d’un monde meilleur.

PROJECTION SPÉCIALE, le mardi 10 mai à 19h30, accompagnée d’un échange avec le réalisateur du fillm.

Courts-métrages « de fiction » sélectionnés aux Oscars

Chaque année, les membres de l’association professionnelle Academy of Motion Picture Arts and Sciences réalisent un travail colossal en évaluant des milliers de courts ayant été primés dans les festivals les plus prestigieux de la planète, ne retenant que 10 films pour les catégories Oscar du meilleur court métrage d’animation et Oscar du meilleur court métrage de fiction.

After Yang (VOSTA)

Drame de science-fiction de Kogonada, mettant en vedette Colin Farrell, Jodie Turner-Smith et Malea Emma Tjandrawidjaja.

SYNOPSIS : Marchand de thé aux affaires peu florissantes, Jake vit avec son épouse, Kyra, leur fille adoptive Mika et Yang, acheté pour donner un grand frère androïde à la cadette. Quand cette créature cybernétique tombe soudainement en panne, Kyra presse Jake de la faire réparer. Mais parce que Yang a été acheté d’occasion, l’opération s’avère plus ardue que prévue. Devant l’impatience de Mika, qui montre des signes de dépression, Jake se résout à consulter un réparateur clandestin. Peu confiant de remettre le robot sur pied, le technicien complotiste en extrait une pièce minuscule, qu’il croit être un logiciel espion. Il s’agit plutôt de la carte mémoire de Yang, qui se révèle être remplie de données étonnantes, qui bouleverseront la vie de cette famille du futur.